Per citar aquest document: http://ddd.uab.cat/record/86097
Le réseau des commissions extra-parlementaires (1910- 2000) : essor et déclin d’une expression institutionnelle du néocorporatisme helvétique
Rebmann, Frédéric (Université de Lausanne)

Data: 2011
Resum: Les commissions extra-parlementaires sont des organes administratifs chargés de tâches consultatives ou exécutives pour le compte du gouvernement, mais essentiellement composés par des personnes externes à l’administration fédérale. Ces commissions sont à ce titre traversées d’une tension entre une logique d’expertise et une logique de représentation. A partir d’une analyse structurale de réseaux, nous avons distingué ces deux logiques en mettant plus particulièrement en lumière les spécificités de la deuxième : nous avons ainsi analysé, selon une approche diachronique portant sur cinq dates du 20e siècle (1910, 1937, 1957, 1980 et 2000), l’évolution de la morphologie des liens entre commissions et entre acteurs à partir desquels s’opèrent des processus de coordination, de concession et de marchandage politique. Nos recherches ont montré que ces liens de « concordance » se densifient continuellement entre 1910 et 1980, avec une accélération marquée à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ces liens sont essentiellement développés par les différentes associations d’intérêts et portent presque exclusivement sur les politiques économiques et sociales. Les CEP apparaissent ainsi à cette date comme une des principales institutions néocorporatistes de concordance. Cette évolution s’inverse toutefois largement entre 1980 et 2000 avec une diminution importante de ce type de liens, ce qui remet en cause la logique de coordination des commissions. Trois facteurs en sont principalement à l’origine : le processus de réforme du système commissionnaliste qui commence dans les années 1970, le processus d’internationalisation qui touche la Suisse depuis les années 1980 et finalement un changement de préférences et de répertoire d’action d’un certain nombre d’associations économiques et sociales, qui se détournent progressivement des mécanismes de coopération transversale caractéristiques des régimes néocorporatistes. Toutefois, malgré cette évolution, un noyau de concordance persiste sur une base plus limitée entre les associations d’intérêts « traditionnelles » au sujet de certaines politiques économiques et sociales.
Resum: Extra-parliamentary commissions (EPC) are organs that assume consultative or executive tasks on behalf of the government and the administration but are essentially composed of persons who are not civil servants. As a consequence, they express the tension between the logic of expertise and the logic of representation. Thanks to a structural network analysis, we distinguished these two logics and highlighted the specificities of the second: according to a diachronic approach based on five years of the 20th century (1910, 1937, 1957, 1980, and 2000), we analysed the specific evolution of the ties between commissions and between members that are parts of a log-rolling and bargaining process. Our research showed that these kinds of ties became denser from 1910 to 1980, with acceleration beginning with the Second World War. These coordinative ties linked social and economic policies together and were developed, essentially, by the interests associations. As a consequence, the EPCs largely appear to be one of the main neocorporatist institutions during this period. However, this evolution was reversed between 1980 and 2000 with the important diminution of these coordinative ties, which called into question the neocorporatist role of the EPCs. Three main factors can be discussed to explain this evolution: the process reform of the EPC system that started in the 1970s, the globalization process that began in the 1980s, and, finally, a change in the strategies of the interest associations that progressively neglected cooperatives and neocorporatist mechanisms. However, despite this general evolution, a coordinative core persisted between some “traditional” interest associations.
Drets: Aquest document està subjecte a una llicència d'ús Creative Commons. Es permet la reproducció total o parcial, la distribució, la comunicació pública de l'obra i la creació d'obres derivades, fins i tot amb finalitats comercials, sempre i quan es reconegui l'autoria de l'obra original. Creative Commons
Llengua: Francès.
Document: article ; recerca ; publishedVersion
Matèria: Suïssa ; Comissions extraparlamentàries ; Associacions d'interès ; Representació ; Suisse ; Commissions extraparlementaires ; Associations d’intérêts ; Expertise ; Représentation ; Switzerland ; Extraparliamentary commissions ; Interests Associations ; Representation
Publicat a: Redes : revista hispana para el análisis de redes sociales, Vol. 21, Núm. (2011) , p. 498-517, ISSN 1579-0185



html
146.8 KB

pdf
40 p, 3.8 MB

El registre apareix a les col·leccions:
Articles > Articles publicats > Redes
Articles > Articles de recerca

 Registre creat el 2012-02-03, darrera modificació el 2016-06-11



   Favorit i Compartir