Sistemas polimórficos de la Cerdanya y su relación con los del País Vasco
Aluja, Ma. Pilar (Universitat Autònoma de Barcelona. Departament de Biologia Animal, de Biologia Vegetal i d'Ecologia)
Ercilla, M.ª G. (Hospital Clínic i Provincial de Barcelona)
Font, Amparo (Universitat Autònoma de Barcelona. Departament de Biologia Animal, de Biologia Vegetal i d'Ecologia)
Malgosa Morera, Assumpció (Universitat Autònoma de Barcelona. Departament de Biologia Animal, de Biologia Vegetal i d'Ecologia)

Títol variant: Systèmes polymorphiques de la Cerdagne et leur rapport avec ceux du Pays Basque
Data: 1988
Resum: En este trabajo se ha caracterizado la población autóctona de La Cerdanya mediante el estudio serológico de los sistemas MNSs, Kell, Duffy y HLA (loci A y B), y, se ha comparado con la población vasca. Los resultados obtenidos únicamente muestran diferencias para algunos sistemas en determinadas poblaciones comparadas, lo cual parece indicar que, en el País Vasco, no existe uniformidad genética para todos los marcadores. Las características serológicas que presenta la población autóctona de la Cerdanya no demuestran una proximidad genética, como cabría esperar "a priori" dados sus antecedentes históricos y, de haber existido este patrimonio genético, debió haber sido "diluido" por la influencia de invasiones posteriores.
Resum: Pour mener ce travail, nous avons voulu caractériser la Cerdagne par une étude séro-anthropologique de la population autochtone parce que les caractères sérologiques sont sous le contrôle direct du génotype et échappent totalement aux conditions du milieu. Comme cela n'avait pas encore été fait du côté sud, et du côté français, la population a été étudiée en tenant compte de l'ensemble des Pyrénées Orientales. D'autre part, l'étude des caractères morphologiques, les seuls longtemps utilisés pour caractériser les populations, avait déjà été realisée par le Dr. Alcobé, bien que la population n'était pas totalement autochtone, que ces caractères dépendent d'une herédité polymorphique et qu'ils sont influencés par le milieu.
Resum: La Cerdagne est un territoire de 1. 129 Km2 situé dans une vallée des Pyrénées Orientales. Elle est formée par le haut bassin du Segre et elle est entourée par des chaînes montagneuses qui atteignent presque 3. 000 m. d'altitude. Cette région a été partagée de NW en SE par la frontière franco-espagnole au traité des Pyrénées, en 1660, entre Louis XIV de France et Felipe IV de Castilla, et elle a été utilisée par des peuples pré et indoeuropéens comme lieu de passage pour entrer dans la Péninsule Ibérique. A la fin de l'époque mégalithique et après pendant l'Âge du Bronze, des populations brachycéphales sont venues du Centre de l'Europe vers les Pyrénées et ont pénétré par la Cerdagne dans la Péninsule Ibérique influant sur les populations autochtones qui avaient un élément dolichocéphale. Les événements de ces époques associés à des études de toponymies semblent indiquer que le peuple primitif de la Cerdagne pourrait avoir des affinités avec les peuples franco-cantabriques, lesquels parlaient une langue commune pré-indoeuropéenne de type basque, comme l'indique un grand nombre de noms de villages de type basque qui existent en Cerdagne: Das, Êller, Urtx, Urús, Ur, Ix, Er, Naüja, etc. En même temps, les anciens cerdagniens sont rapportés, par des romains, comme des "Kerretani". Ce mot provient du mot basque "Kerr", ou "xerri". Ces faits nous amenent à considérer si des analogies possibles existent entre la population basque et celle de la Cerdagne ou bien, au contraire, si tous les deux différent génétiquement. Le présent travail a été réalisé dans la Basse Cerdagne (côté sud) qui a 603. 36 Km2 , dont la densité de population atteint seulement 22 hab/km2 et la population autochtone n'atteint pas 30%. Les marqueurs sérologiques (systèmes érythrocytaires Duffy, Kell, MNSs et le système lymphocytaire HLA -loci A, B-) ont été.
Resum: analysés sur 140 individus autochtones, sans apparentement connu jusqu'a 1/8. Les résultats obtenus témoignent, en général, d'une conduite inégale à l'ègard des différentes populations basques avec lesquelles nous les avons comparés. Il faut tenir compte du travail présenté par Malgosa à ce congrès intitulé: "Êtude des systèmes sanguins ABO, Lewis, P et Rh dans la population autochtone de la Cerdagne. Relation avec la population basque".
Drets: Aquest document està subjecte a una llicència d'ús Creative Commons. Es permet la reproducció total o parcial, la distribució, i la comunicació pública de l'obra, sempre que no sigui amb finalitats comercials, i sempre que es reconegui l'autoria de l'obra original. No es permet la creació d'obres derivades. Creative Commons
Llengua: Castellà
Document: Article ; recerca ; Versió publicada
Matèria: Sistemas Eritrocitarios ; Sistema HLA ; Frecuencias Génicas
Publicat a: Munibe. Antropología-Arkeologia, Núm. Supl. 6 (1988) , p. 189-197, ISSN 1132-2217

Adreça alternativa: http://www.euskomedia.org/PDFAnlt/munibe/1988189197.pdf


9 p, 498.0 KB

El registre apareix a les col·leccions:
Articles > Articles de recerca
Articles > Articles publicats

 Registre creat el 2017-02-24, darrera modificació el 2022-03-06



   Favorit i Compartir